samedi 18 octobre 2008

L'affaire des Sifflets, Sarkozy avait tout planifié dès le début

La crise fait rage, la politique désastreuse de Sarkozy plonge la France encore plus dans le gouffre. Alors pour faire oublier ça, rien de tel qu'un petit coup de racisme rassembleur. Pour se faire rien de plus facile, un match de foot, une bonne dose de racaille crétine et sauvage, et une marseillaise. Faite revenir le tout et vous obtenez un scandale sur mesure, qu'on peut déguster durant toute la semaine accompagné d'un bon JT de TF1 ou un bon torchon du Figaro. Durant toute cette semaines la crise se dissipe, le chomage disparait, le pouvoir d'achat n'est plus en panne et la misère disparait. Tout est détaillé dans cet atrticle du

Polémique sur la Marseillaise: tout était prévu entre Sarkozy et Fillon

Fillon réagit le premier sur RTL, Sarkozy et Bachelot officialisent sa proposition, Laporte dérape, Bachelot aussi, Fadela Amara tacle Laporte, Alliot-Marie, veut interpeller ceux qui ont sifflé... Suite aux sifflets contre la Marseillaise, le gouvernement a multiplié les réactions et les annonces mercredi. Un vrai feuilleton. Lire la suite l'article

François Fillon et Nicolas Sarkozy.

Le gouvernement était préparé à réagir, comme l'affirme Le Monde:

1. Les sifflets annoncés sur le web

"Les services du ministère de l'Intérieur repèrent, dans les heures qui précèdent le match, une mobilisation 'anti-Marseillaise' sur Internet", selon Le Monde.

2. Les ministres "sur le pied de guerre"

"Quand, mardi 14 octobre, l'incident se produit (...) la plupart des ministres concernés sont sur le pied de guerre (...) car Nicolas Sarkozy avait prévenu qu'il frapperait fort à l'occasion des prochains sifflets lancés dans un stade contre l'hymne national", précise encore Le Monde.

3. Tout était prévu entre Sarkozy et Fillon

Avant d'aller proposer sur RTL l'arrêt des matchs où la Marseillaise serait sifflée, Fillon aurait lancé à ses collaborateurs: "Je sais ce que je vais dire", selon Le Monde.

Surtout, il en aurait déjà parlé avec Nicolas Sarkozy: "Les deux hommes sont convenus de demander la suspension des matchs où se dérouleront à l'avenir de tels incidents", rapporte encore Le Monde.

4. "Attitude irresponsable" du gouvernement

Dans un autre article, intitulé "Une stratégie périlleuse qui attise la tension", le journaliste du Monde fustige "l'opportunité politique" du gouvernement.

"Faire croire que le danger pour la société française vient, subitement, des... jeunes de banlieue" est "une attitude irresponsable", qui "alimente la coupure entre la société et une partie de sa jeunesse", conclut Le Monde.

Suite de la discussion ici

1 commentaire:

j'ai lu moi aussi a dit…

Il y a eu seulement 20000 billets de vendus et ils ont ouvert la porte gratuitement aux jeunes du 93 pour obtenir le résulat escompté .
C'est pour ça que le stade était remplit .C'est déjà bien qu'il n'y ai eu que des sifflements .