dimanche 9 mars 2008

La bonne côte des vins tunisiens

La Tunisie puise dans ses terres et son Histoire des ressources pour améliorer sa croissance. Les vins tunisiens, comme ceux d'autres pays arabes, réussissent de mieux en mieux à l'exportation. Et la qualité est là aussi. Bravo aux vignerons de Carthage bal3a

Les pays arabes produisent davantage de vin

Bernard du Ménudier
07/03/2008 | Mise à jour : 16:19 | Commentaires 16 .
L'agriculture vinicole est en progression au Moyen-Orient et au Maghreb.
Les musulmans ont avec le vin une histoire conflictuelle depuis des lustres, marquée par l'interdit religieux. Pourtant, les pays arabes en produise de plus en plus. C'est ce que constate notamment tunisieaffaire.com, un site pour les biznessmen du Maghreb, qui explique qu'après un long intermède « causé par les nationalisations de vignobles, les guerres et les pressions islamistes, l'industrie vinicole est en pleine expansion au Maroc, en Tunisie, en Algérie, en Égypte, au Liban, en Jordanie et bientôt, en Syrie ». Et la qualité s'améliore constamment. Toujours selon ce site, « L'engouement pour le vin déplaît toutefois aux islamistes. Au Maroc, ces députés ont proposé de taxer lourdement les boissons alcoolisées. En Égypte, les Frères musulmans essaient chaque année d'interdire le pinard (sic). Mais en vain. » Pour Denis Dubourdieu, « trois facteurs favorisent la consommation du vin : l'argent, la démocratie et la paix. » L'œnologue français témoignait il y a peu à l'AFP que, « même si les pays arabes ne les réunissent pas tous, les conditions deviennent timidement favorables dans cette région. »

146 millions de bouteilles par an

La production de vin de ces pays arabes représente 1,3 million d'hectolitres par an, soit 146 millions de bouteilles. Le chiffre d'affaires avoisine les 220 millions d'euros et a créé 50 000 emplois. La Tunisie affiche une production de 600 000 hectos suivant les années. Ce pays bénéficie d'un climat particulièrement clément et un formidable ensoleillement estival. Un facteur qui, avec son sol calcaire-limoneux permet de cultiver la vigne dans des conditions idéales. Cette culture date ici de l'époque romaine, comme en attestent un certain nombre de vestiges aujourd'hui au Musée du Bardo. Carthage qui était le grenier de Rome fut aussi son cellier ! Les Carthaginois ont fait prospérer ce patrimoine et ont aussi étudié la viticulture et l'œnologie comme en témoigne un Traité d'agronomie écrit par Magon, maître de l'agronomie tunisienne au VIIIe siècle avant J.-C.

Les vignerons s'activent à Carthage
Aujourd'hui, Carthage réalise un programme de développement et de mise à niveau de ses structures et a obtenu la certification ISO 9001 :2000. La réussite de ces vins produits par les vignerons de Carthage est le résultat de cette politique qualitative. Les contrôles rigoureux vont de la sélection des raisins à la vinification dans des chais traditionnels quoique parfaitement équipés. « Après une restructuration du vignoble et une mise à niveau des équipements techniques », explique Belgacem D'Khili, œnologue formé à l'ENSA de Montpellier et directeur général des Vignerons de Carthage. « Nous sommes parfaitement adaptés aux marchés internationaux des vins de qualité, alliant modernité et typicité méditerranéenne. »

Notre sélection
Le Muscat sec de Kélibia 2006. Un AOC 1er Cru issu du sol sablono-calcaire de la presqu'île du Cap-Bon. Avec sa robe brillante et dorée, ce vin blanc de cépage muscat d'Alexandrie a un nez élégant avec de belles notes florales d'acacia et d'agrume confit. En bouche, la puissance de son faible rendement se révèle (30 hectos/ha), à la fois de poire et de fruits exotiques. Parfait sur des fromages de caractère. Prix caviste, environ 7 euros. Tél. : 01 43 82 11 20.

Le Magon Majus 2001. Cet AOC Mornag est situé au nord-est de la Tunisie. Ce vignoble qui produit 40 hectos/ha, remonte au IIIe siècle avant J. C. Il est froid et humide l'hiver, chaud l'été. An nez, cerise, pruneau et pain grillé. Avec sa robe rubis profond, ce vin ne peut qu'avoir une bouche pleine de fruits noirs et de cuir, ainsi qu'avec des tanins soyeux. À boire sur une viande rouge grillée. Prix caviste : environ 10 euros. Tél. : 01 43 82 11 20.

Par Phidias

Suite de la discussion ...

2 commentaires:

Karim2k a dit…

Le vin Tunisien n'a pas besoin qu'acune reference c'est un vin de qulite qui coute deux fois rien, et je me regale tout le temps de passant dún vin a l'autre, c'est l'une des chances d'etre Tunisien.

Phidias a dit…

tous les vins ont besoin de repères, de références et classifications

ça aide les consommateurs et récompensent les bons producteurs

et ça n'empêche pas tes sens de se faire plaisir en passant d'une bouteille à l'autre